voir le site : Le guide complet

Complément d’information à propos de voir le site

La fabrication d’un e-liquide maison démarre grâce à une base prête à l’emploi qui constituera 80 à 90% de votre mixe. Il s’agit d’un e-liquide ‘ neutre ‘ ( sans goût ) avec ou sans nicotine, auquel vous devrez rajouter un ou plusieurs arômes concentrés. Deux constituants sont utilisés pour créer du e-liquide : le propylène glycol ( PG ) et la glycérine végétale ( VG ). Le 100 % propylène glycol : Cette base est la meilleure conductrice d’arôme. En association avec la substance nicotinique, le hit ( d’effets en gorge ) est très bien restitué. toutefois si la d’effets de circulation en gorge est bien présente, le nombre de vapeur professionnelle généré est vraiment faible. Son utilisation peut être problématique sur certains atomiseurs et causer des fuites de par sa faible viscosité. A préciser que le PG déshydrate, et que fumer la cigarette électronique du 100% PG fait de beaucoup boire pour compenser une certaine impression d’assèchement. Le 100% glycérine végétale : cette base produit beaucoup de vapeur professionnelle et simule très bien la fumée de la cigarette classique. La vapeur professionnelle produite est abondant et a tendance à se dissiper lentement dans l’air. Elle altère par contre un peu les arômes ( goût sucré ) et le hit ( impression du passage de la vapeur dans la gorge ) est limité. Relativement visqueuse, la glycérine encrasse plus rapidement votre atomiseur ( résistance ). A spécifier de plus que la glycérine pure chauffée au-dessus de 150 degrés celsius générerait de l’acroléine, une substance que l’on retrouve dans la fumée de vraie cigarette, reconnue pour être toxique et potentiellement cancérigène.

Le rôle de la substance nicotinique est de créer la d’effets de HIT, la contraction du larynx lors de l’inhalation de la vapeur pro. Elle n’est ni dangereuse pour la forme ni cancérigène, cependant, elle entraîne une dépendance. Nous proposons 6 type de nicotine différents ( de 0 à 19, 6 mg / ml ). 0 mg/mL est la plus faible taux en nicotine et la plus importante est 19, 6 mg/mL. Attention, la substance nicotinique ne doit pas être consommée par des mineurs. Il s’agit d’un des composants majeurs des recharges liquides puisqu’il représente en général entre 50% et 80% de de la recette. bien que ce soit un produit purement chimique comme le laisse présager son nom, il n’est pas essentiellement nocif pour la santé et il est très fréquent d’en trouver dans des produits alimentaires, cosmétiques ou aussi pharmaceutiques. Ce n’est donc pas quelque chose de vraiment à la cigarette électronique, nous en consommons sur une base quotidienne sous différentes formes. Cependant, même si les études ayant été faites à ce sujet s’avèrent plutôt rassurantes pour l’instant, les conséquences de son inhalation constante sur du long terme ne peuvent pas encore être considérées comme inoffensives du fait que le phénomène reste très récent. Ce deuxième ingrédient représente de même une grosse part de la composition d’un e-liquide, variant souvent entre 20% à 50% de celle ci. La Glycérine Végétale et le Propylène Glycol forment la base centrale du liquide, pouvant aller de 80% à 90% de sa contenance totale. Certains liquides se souhaitant plus sains, souvent nommés « full VG », sont composés uniquement de Glycérine Végétale.

La Glycérine Végétale a la particularité de produire beaucoup de vapeur pro dense et en ce sens elle simule assez bien la fumée de la cigarette tabac classique. Mais ses défauts sont de moins bien conduire les saveurs à cause de son goût sucré et de réduire significativement le hit. par ailleurs elle est très visqueuse, difficile à manipuler et a tendance à encrasser les résistances des atomiseurs. A cause de sa viscosité, elle n’est pas adaptée à tous les clearomiseurs et le plus souvent utilisée dans sa forme de très bonne qualité dans les drippers. a l’opposé de la Glycérine Végétale, le Propylène Glycol conduit parfaitement les arômes et renforce le hit. Son principal défaut est de recevoir moins de vapeur d’eau. de plus, sa viscosité étant plus faible, elle peut poser des problèmes sur certains atomiseurs, notamment des fuites. Alors que choisir ? La vérité est dans un mixe savamment dosé de ces 2 ingrédients afin de bénéficier des possibilités de la Glycérine Végétale et du Propylène Glycol. On a longtemps trouvé des mixes en 80/20 ( 80% de PG et 20% de VG ) mais irruption de nouveaux atomiseurs plus efficaces a eu tendance à améliorer l’utilisation de liquides en 70/30 ou 60/40.

La nicotine est la substance qui a créé, en partie, l’addiction au tabac. En se fixant sur les récepteurs du système nerveux, elle libère de la dopamine et produit de une accoutumance qui se solde par du tabagisme. Ainsi, quand le vapoteur décide d’arrêter de fumer pour passer à l’ecigarette, il doit de même se mettre en tête à sa dépendance. À l’origine, l’ecig est un substitut nicotinique à même de vaporiser la nicotine pour combler la impression de craving liée au manque. L’ecigarette laisse à chaque fois la possibilité au vapoteur de choisir son dosage de nicotine. Ainsi, la vaporette permet de diminuer progressivement sa consommation de nicotine dans le but de se sevrer de son accoutumance au tabac. Bien sûr, pour un sevrage réussi et protégé, nous vous conseillons de suivre les recommandations d’un professionnel de santé. La cigarette électronique n’est pas un médicament. L’inhalation de la nicotine dans la vape empêche de supporter l’absence. La nicotine est à chaque fois génératrice du hit en gorge, la sensation de picotement ressentie lors de l’aspiration de la vapeur d’eau et qui donne l’impression au vapoteur d’inhaler quelque chose. C’est une d’effets clef pour l’expérience du vapotage. Certains liquides se forment non pas de substance nicotinique, mais de sels de nicotine. Les sels sont une forme brute de la nicotine telle qu’elle est soustraite de la feuille de tabac. Ils conviennent surtout aux vapoteurs qui ont une consommation forte de substance nicotinique. Les sels sont plus rapidement absorbés par l’organisme lors de la vaporisation et de l’inhalation. Ils comblent plus vite le manque et ses effets.

Un des critères clés pour le choix de son e liquide est l’arôme choisi. Après quelques années d’observations des primo accédants en boutique, nous remarquons quelque chose de fréquent : ceux qui choisissent des e liquides tabacs ont plus de chance de compléter leur sevrage au tabagisme que ceux qui partent sur des e liquides gourmands ou fruités. Pourquoi, comment, nous n’en n’avons pas la certitude mais une chose est certaine et se résume par « chi va piano, va sano ». Un peu comme la période de regime, le sevrage doit se faire sans pression, sans tension. Il doit être progressif pour ne pas rechuter aussi vite que commencé. La cigarette, une addiction comportementalePlusieurs facteurs rentrent en ligne de compte dans le but de comprendre l’addiction au tabagisme. La Nicotine et son pouvoir addictif n’explique pas tout. La gestuelle, le hit ( contraction de la gorge au moment du passage de la fumée ), l’arôme du tabac, la fumée et correctement la nicotine contribue de cette dépendance. La raison première qui montre les beaux succès de la e cigarette pour l’arrêt du tabagisme est qu’elle restitue toutes ces sensations. C’est pour cela que l’arôme se doit d’être le plus proche envisageable de celui de votre cigarette régulière, pendant les premiers jours de ce transfert d’habitude pour tromper le cerveau afin qu’il adopte ce nouveau vecteur avec succès.

Pour le choix de l’arôme, c’est assez simple, quand bien même cela peut paraitre dans certains cas absurde. L’arôme d’un e-liquide est fait à partir d’arômes alimentaires mélangés à une base. Ce qui est par conséquent remarquable avec la cigarette électronique c’est donc qu’il est possible de proposer absolument tous les parfums existants, du tabac blond classique à l’arôme « tartine beurrée »…Les noms des produits ou leur description sont assez parlant donc il est necessaire de choisir selon nos projets, de notre soif de connaissance. Pour les débutants, ceux qui essayent pour la première fois, nous demandons sure les arômes tabac ou mentholés. Non pas qu’ils soient meilleurs, mais quelqu’un qui évite de fumer va dénicher une sensation et un parfum ressemblant à la cigarette. Il va peut être trouver ridicule en tête de vapoter un parfum à la pomme ou au chocolat chaud. Le choix d’un arôme différent se fera sans aucun doute dans un 2 ème ou 3 ème temps : La grande majorité des vapoteurs commence par un arôme tabac puis va, petit à petit, tester des goûts fruités ou gourmands. Le but étant de se dissocier définitivement de la cigarette. Après avoir vapoté pendant 1 mois de la pomme, il vous sera de fumer à nouveau une cigarette, vous trouverez cela absolument génante.

Complément d’information à propos de voir le site