voir le site : Nos conseils

Plus d’informations à propos de voir le site

La fabrication d’un e-liquide maison démarre grâce à une base prête à l’emploi qui constituera 80 à 90% de votre mélange. Il s’agit d’un e-liquide ‘ neutre ‘ ( sans goût ) avec ou sans substance nicotinique, auquel il faudra ajouter un ou plusieurs arômes concentrés. Deux constituants sont employés pour concevoir du e-liquide : le propylène glycol ( PG ) et la glycérine végétale ( VG ). Le 100 % propylène glycol : Cette base est la meilleure conductrice d’arôme. En métier avec la substance nicotinique, le hit ( d’effets en gorge ) est parfaitement restitué. toutefois si la impression de passage en gorge est bien présente, le volume de vapeur pro généré est véritablement faible. Son utilisation peut être problématique sur certains atomiseurs et déclencher des fuites de par sa faible viscosité. A souligner que le PG déshydrate, et que vapoter du 100% PG prend de beaucoup boire pour compenser une certaine sensation d’assèchement. Le 100% glycérine végétale : cette base produit beaucoup de vapeur et simule parfaitement la fumée de la cigarette classique. La vapeur pro produite est dense et a tendance à se dissiper lentement dans l’air. Elle altère par contre un peu les arômes ( goût sucré ) et le hit ( impression du passage de la vapeur dans la gorge ) est limité. Relativement visqueuse, la glycérine encrasse plus rapidement votre atomiseur ( résistance ). A noter à chaque fois que la glycérine pure chauffée au dessus de 150 °c générerait de l’acroléine, une substance que l’on retrouve dans la fumée de vraie cigarette, reconnue pour être toxique et potentiellement cancérigène.

Le rôle de la substance nicotinique est de développer la sensation de HIT, la contraction du larynx lors de l’inhalation de la vapeur d’eau. Elle n’est ni dangereuse pour la santé ni cancérigène, cependant, elle entraîne une dépendance. Nous proposons 6 niveaux de nicotine différents ( de 0 à 19, 6 mg / ml ). 0 mg/mL est la plus faible taux en nicotine et la plus élevée est 19, 6 mg/mL. Attention, la substance nicotinique ne doit pas être consommée par des mineurs. Il s’agit d’un des composants majeurs des liquides puisqu’il représente en général entre 50% et 80% de de la le modèle. malgré que ce soit un produit purement chimique comme le laisse présager son vrai nom, il n’est pas essentiellement nocif pour la santé et il est très fréquent d’en trouver dans des produits alimentaires, cosmétiques bio ou aussi pharmaceutiques. Ce n’est donc pas quelque chose de vraiment spécifique à la cigarette électronique, nous en consommons de manière journalière sous formes variables. Cependant, même si les analyse ayant été faites à ce propos s’avèrent plutôt rassurantes pour l’instant, les conséquences de son inhalation régulière sur du long terme ne peuvent pas encore être considérées comme inoffensives du fait que le phénomène reste très récent. Ce deuxième ingrédient représente de même une impressionnante part de la matière d’un e-liquide, variant dans la plupart des cas entre 20% à 50% de cette dernière. La Glycérine Végétale et le Propylène Glycol forment la base centrale du liquide, jusqu’à de 80% à 90% de sa contenance totale. Certains liquides se voulant plus sains, fréquement nommés « full VG », sont assemblé uniquement de Glycérine Végétale.

La Glycérine Végétale a la particularité de produire beaucoup de vapeur pro dense et en ce sens elle simule assez bien la fumée de la cigarette tabac traditionnelle. Mais ses défauts sont de moins bien conduire les saveurs à cause de sa préférence sucré et de réduire significativement le hit. de plus elle est très visqueuse, difficile à manipuler et a tendance à encrasser les résistances des atomiseurs. A cause de sa viscosité, elle n’est pas adaptée à tous les clearomiseurs et le plus souvent utilisée dans sa forme de très bonne qualité dans les drippers. contrairement à la Glycérine Végétale, le Propylène Glycol conduit parfaitement les arômes et augmente le hit. Son principal défaut est de recevoir moins de vapeur professionnelle. de plus, sa viscosité étant plus faible, elle peut poser des problèmes sur certains atomiseurs, notamment des fuites. Alors que choisir ? La vérité est dans un mixe consciencieusement dosé de ces 2 ingrédients afin de disposer des atouts de la Glycérine Végétale et du Propylène Glycol. On a longtemps trouvé des mixes en 80/20 ( 80% de PG et 20% de VG ) mais irruption de nouveaux atomiseurs plus performants a eu tendance à améliorer l’utilisation de liquides en 70/30 ou 60/40.

Vous pouvez utiliser notre outil filtres pour liquide vapoteuse afin de déterminer ➤ quel e-liquide choisir. Nous vous invitons en plus à essayer notre outil unique Akinavap. Notre talent vous aidera à trouver le liquide en accord avec vos goûts. Que vous débutiez dans la vape ou que vous envisagez de vous y mettre, cette rubrique fabriquée pour vous guider ✓ et vous accompagner dans votre choix ✓ à savoir comment choisir son e liquide pour cigarette électronique. Et cela, que choisissiez une une recharge de liquide de vapoteuse avec nicotine ou sans substance nicotinique. dans un premier temps, un liquide de cigarette électronique est le produit de vapoteuse qui alimente la cigarette électronique. C’est une fois chauffé qu’il se transforme en vapeur d’eau. Il n’y a pas de combustion contrairement à la cigarette, on peut presque dire que pour une fois il y a de la « fumée » sans feu. Ce qui est important pour savoir comment choisir son e liquide de cigarette électronique, si vous êtes un fumeur, c’est à chaque instant le nombre de cigarettes que vous fumez journalier. Car en fonction du nombre et du type de cigarettes, vous consommez une quantité mesurable de substance nicotinique. Par exemple, une personne qui fume beaucoup de cigarettes légères peut consommer autant de nicotine qu’une personne qui fume peu de cigarettes fortes.

Dans une perspective de réduction de la toxicité et des méfaits pour votre santé, le vaporisateur avec e-liquide contenant de la substance nicotinique est, en l’état des connaissances, moins nocif que la cigarette combustible et que le tabac chauffé. Cependant, tous ces dispositifs ne le sont pas tous sur un même pied d’égalité. Non seulement les analyse manquent encore pour reculer, mais de nouveaux produits et de toutes nouvelles technologies arrivent sans cesse sur le marché, avec un marketing très agressif. il y a un panel varié de liquides se différenciant surtout par leurs arômes, et aussi par leur concentration ( % ) en PG et/ou VG. Certains se montrent sous la forme du tout en un ( ensemble ), mais dans d’autres liquides, un dynamiser de substance nicotinique ( mg/ml ) devra être ajouté en selon le dosage choisi. Eau et alcool sont utilisés comme fluidifiants mais ne sont pas actuels dans tous les E liquides. Par exemple, Nova Liquides et Bordo2 n’utilisent pas ses 2 constituants dans leur processus de fabrication. Les arômes sont évidemment incontournables à l’élaboration des E-liquides, ils peuvent être alimentaires ( synthèses et d’origine naturelle ) ou 100 % naturels. Pour les saveurs tabacs, on voit de plus en plus d’absolu, cet retiré naturel obtenu après macération de feuilles de tabacs pour en retirer le maximum d’arômes et d’essence.

Pour le choix de l’arôme, c’est assez simple, même si cela peut paraitre parfois absurde. L’arôme d’un e-liquide est composé à partir d’arômes alimentaires mélangés à une base. Ce qui est donc extraordinaire avec la cigarette électronique c’est donc que l’on peut proposer absolument tous les parfums , du tabac blond classique à l’arôme « tartine beurrée »…Les noms des produits ou leur description sont assez parlant donc il suffit de choisir selon nos envies, de notre soif de connaissance. Pour les débutants, ceux qui essayent pour la première fois, nous conseillons sure les arômes tabac ou mentholés. Non pas qu’ils soient meilleurs, mais quelqu’un qui arrête de fumer va dénicher une impression et un parfum ressemblant à la cigarette. Il va peut être trouver grotesque en tête de vapoter un parfum à la pomme ou au chocolat. Le choix d’un arôme différent se fera avec certitude dans un 2 ème ou 3 ème temps : La grande majorité des vapoteurs commence par un arôme tabac puis va, petit à petit, essayer des arômes fruités ou gourmands. Le but étant de se dissocier définitivement de la cigarette. Après avoir vapoté pendant un mois de la pomme, il vous sera impossible de fumer à nouveau une cigarette, vous obtiendrez cela absolument génante.

Plus d’informations à propos de voir le site